Reykjavik, porte d’entrée sur la nature islandaise,

Visite au coeur de la capitale islandaise pour découvrir ses facades colorées, ses bars trendy et l’incroyable gentillesse de ses habitants.

REYKJAVIK – ISLANDE

A seulement 250 km au sud du cercle polaire, Reykjavik est la capitale la plus septentrionale du monde. Située entre deux fjords, elle offre à ses visiteurs une atmosphère très détendue, des musées passionnants et une multitude de petites boutiques et de bars branchés.

Reykjavik signifie en français « la baie des fumées ». Ce nom lui a été donné par les premiers colons Norvégiens à cause de la forte concentration de sources chaudes à proximité de la ville desquelles se dégagent de nombreuses colonnes de fumée.

L’ambiance dans la ville est extrêmement tranquille et calme. En venant de Paris, le contraste est saisissant mais ce n’est pas pour nous déplaire. Ici, on prend le temps ! La ville est assez petite malgré son statut de Capitale : seulement 120 000 habitants (1/3 de la population du pays tout de même).
La verdure est très présente, même en plein centre, et nous n’avons pas besoin d’aller bien loin pour découvrir la nature sauvage qui entoure la capitale. L’océan Atlantique nord et les montagnes aux flancs escarpés sont juste aux portes de la ville.

Baignée par une lumière de fin de journée, Reykjavik est magnifique. Nous ne sommes pourtant qu’en Septembre, mais le ciel chargé d’un gris profond et le vent qui siffle dans les ruelles nous amène directement en plein coeur de l’automne. On a juste envie d’enfiler un lopapeysur douillet (pull typique islandais), de prendre une tasse de chocolat chaud fumante entre nos mains et de regarder la lumière qui diminue à travers la vitrine d’un café cosy.

Only 250 km away from the polar Circle, Reykjavik is the most Northerly capital in the world. Located between two fjords, it offers to its visitors a very relaxed atmosphere, exciting museums and a multitude of small shops and trendy bars.

Reykjavik means « the smoke bay ». This name was given by the first Norwegian settlers because of the high concentration of hot springs near the city from which many columns of smoke emanate.

The ambiance in the city is extremely quiet and calm. When you come from Paris, the contrast is impressive but it is not to displease us. Here, we take time ! The city is quite small despite its Capital status : only 120 000 inhabitants (nonetheless 1/3 of the country population).
Vegetation is very present, even in the city center, and we didn’t need to go far to discover the wilderness surrounding the capital. The north Atlantic ocean and the mountains with steep sides are just outside the city.

Bathed by the end of day light, Reykjavik is wonderful. We are only in September, but the sky loaded with a deep gray and the wind that whistles in the small streets bring us directly in the heart of autumn. We only feel like put on a confortable lopapeysur (typical Islandic sweater), have a smoking cup of hot chocolate into our hands and look at the fading light through the window of a cosy café.

Paris – Reykjavik,

3h30 de vol, 2 240km

Facades coloées de la capitale islandaise

Fish & more,

bar cosy pour profiter d’une fin de journée nordique

Le street art est présent à chaque coin de rue de la capitale

Hallgrímskirkja,

église luthérienne du sud-est de Reykjavik

L’architecture des maisons à Reykjavik est influencée par l’architecture scandinave. La multitude de façades et de toits aux couleurs vives donne de l’éclat à la capitale Islandaise, même en plein hiver.

Les façades sont en tôle ondulée, principalement dans un soucis d’isolation et de longévité face au climat islandais parfois très rude.

Ce qui frappe aussi quand on se promène dans les rues, c’est le manque d’homogénéité dans le style des bâtiments. De jolies maisons aux facades colorées se trouvent juste à côté de bâtiment au style industriel.

Architecture of Reykjavik houses is influenced by Scandinavian architecture. The variety of facades and roofs with vivid colors give some brightness to the Islandic Capital, even in the middle of winter.

The facades are made with corrugated iron, mainly for insulation and durability against Islandic climate which can be too harsh sometimes.

What is also notable when walking onto the streets is the lack of homogeneity in building styles. Pretty houses with colorful facades located just next to industrial buildings.

Skólavörðustígur,

rue commerçante, élégante, créative et calme du centre-ville

Vue sur le centre ville de Reykjavik depuis Hallgrímskirkja

Wild Welva,

« la ville et le paysage comme un scénario
où les animaux raconte leurs histoires humaines »

Harpa,

salle de concert et centre des congrès

Vitabar,

petit pub de quartier authentique

La skyline de Reykjavik